Consommation médicamenteuse chez la personne

download report

Transcript Consommation médicamenteuse chez la personne

Consommation
médicamenteuse chez la
personne âgée
CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES

La poly médication

Consommation de 3.9 médicaments
différents par jour à 65 ans

Ce chiffre augmente à 4.4 pour les
personnes de 80 ans et plus

Environ 15% des boîtes de médicaments
ne sont jamais ouvertes et 25% sont à
peine entamées

Pour l'année 2000, la dépense
pharmaceutique moyenne est d'environ
850 euros par personne âgée de 65 ans et
plus

Près de 3,6% des hospitalisations sont
liées à un mauvais usage des
médicaments
LA MAUVAISE OBSERVANCE
THÉRAPEUTIQUE ET SES
RAISONS

Observance, adhérence (ou adhésion), ou tout
autre terme impliquent une participation
active du patient à la définition du traitement
à suivre

Les erreurs les plus fréquentes sont les
omissions de prise, les erreurs de doses, le
non-respect des conditions de prise et
l’automédication

Une bonne observance d’un traitement
n’est pas une fin en soi, mais le moyen
d’atteindre un résultat thérapeutique
satisfaisant

La mauvaise observance entraîne des
effets néfastes pour le patient :
diminution de l’efficacité du traitement
 apparition de risque de complications,
rechutes, ré hospitalisations (5 à 10%)

RAISONS DE LA
MAUVAISE OBSERVANCE

Les troubles du comportement (déficits
cognitifs ou mnésiques)

Les dépressions

La solitude

Les facteurs socio-économiques

Une ordonnance trop compliquée

Les résultats insatisfaisants

La crainte d'un phénomène de dépendance
ou d’empoisonnement

Les contraintes de la prise

Les troubles de la déglutition ou
difficultés à avaler le médicament du fait
de la taille ou du goût

La difficulté d’application de certaines
formes, ex : les collyres, les gouttes, les ovules

Les pipettes avec les graduations difficiles
à voir

Les effets indésirables

Les rendez-vous manqués qui entrainent
une prescription non renouvelée

La posologie non respectée

L’arrêt prématuré de médicaments, l’arrêt
précoce d’un antibiotique dès que les
symptômes disparaissent

Les difficultés pour déconditionner et
prendre le médicament lié aux déficits
fonctionnels (problèmes de vision ou d’audition,
dextérité …..)

Difficultés pour aller chercher son
traitement à la pharmacie

Remplacement des médicaments habituels
par leur générique (changement de couleur et
de forme)

Le coût des médicaments non remboursés
dits de confort ou absence de mutuelle

Le manque d’efficacité immédiate du
traitement, la personne ne voit pas d’effet
favorable

Difficulté à respecter le schéma
thérapeutique (comprimé à heure fixe ou prise
avant le repas ou au cours du repas)

Maladie silencieuse comme le diabète ou
HTA

Le déni ou un refus de la maladie

Le désir de ne pas guérir, d’en finir
(syndrome de glissement)

Le non bénéfice efficacité / effets
secondaires

La recherche à entretenir sa pathologie dans
le but d’avoir des visites ( bénéfices
secondaires à être malade)

Un problème relationnel avec un
professionnel de santé, l’entourage ou des
contraintes thérapeutiques mal vécues

Une situation d’addiction

Manque d’explication sur l’importance du
traitement

Si consultation d'autres praticiens
(cardiologue, ophtalmologue) il faut
indiquer les traitements habituels et faire
le relais au médecin traitant

Les changements fréquents de
prescription soit par le médecin traitant
soit par des prescripteurs multiples
(hôpital, spécialiste)

Des conflits familiaux
L’AUTOMÉDICATION ET
SES DANGERS

L’automédication est devenue un
phénomène très répandu en France

Elle se définit comme l'utilisation de
médicaments hors prescription médicale
LES FACTEURS FAVORISANTS

Les conseils de l’entourage

La publicité transmise dans les boites aux
lettres ou par le biais des magazines
destinés aux seniors

Les publicités télévisuelles de
médicaments

Le stock de médicaments lors de
prescriptions occasionnelles ou
facultatives (Ils ne sont pas obligatoirement
consommés de façon systématique et de
nombreuses boites peuvent être stockées dans
l’armoire à pharmacie ce qui rassure les
personnes)

Des habitudes de consommations
anciennes et très ancrées dans l’esprit des
personnes

Les médicaments relevant d’habitudes de
consommation

La vente de médicaments d’automédication

Les économies sur le budget santé, car cela
évite d'avancer les frais pour une consultation
médicale
PRENDRE UN MÉDICAMENT
SANS AVIS MÉDICAL OU
CONSEILS DU PHARMACIEN
PEUT-ÊTRE DANGEREUX
LES DANGERS

Interaction avec un traitement en cours

Contre-indication avec une pathologie
chronique

Erreurs de posologie (surdosage)

Effets secondaires

Aggravation sournoise d’un état au départ
peu grave

Allergie

Médicament inadapté

Prise de médicament périmé

Erreur de diagnostic par retard de
symptômes ou résultats biologiques
faussés

Arrêt du traitement habituel par des
produits achetés par correspondance et
sans avis médical
CONSEILS PRATIQUES AUX
PERSONNES ÂGÉES ET AUX
AIDANTS POUR UNE BONNE
OBSERVANCE

Les conseils doivent se faire en termes
simples et compréhensibles

Les traitements doivent être revus dans leur
globalité afin de diminuer le nombre de
médicaments inutiles

Les schémas thérapeutiques doivent être
simplifiés

Le rôle de conseil du prescripteur doit être
renforcé ainsi que le rôle du pharmacien

Favoriser la préparation du traitement à
l’avance dans un pilulier ou semainier

La préparation du traitement se fera
tranquillement, par la personne au domicile,
sans stress et à un moment jugé le plus
propice

La préparation peut se faire par le
pharmacien

Demander à son pharmacien une livraison
du traitement à domicile ou à l’infirmière
ou personne aidante

Changer la forme galénique si difficulté
de prise, adapter le traitement aux
possibilités du patient

Utilisation des astuces pour favoriser la
mémorisation de la prise (traitement du
matin près de la cafetière par ex)

Demander le passage d’une infirmière
pour la prise
Expliquer
l’importance du traitement
Eviter
les boissons comme les colas ou le
lait qui peuvent modifier l'action du
médicament
(Il est prouvé, par exemple, que le jus de
pamplemousse inhibe ou au contraire,
potentialise l'effet de certains médicaments)
Favoriser
la prise avec de l’eau

Favoriser les mesures hygiéno-diététiques
et comportementales (cholestérol,
diabète …. )

Ne pas oublier le risque de certaines
interactions médicamenteuses

Limiter la poly médication et éviter tous
les médicaments qui ne sont pas justifiés

Favoriser une relation d'écoute et de
partage avec le patient

Proposer divers rappels (visites de suivi,
interventions d'infirmières ou de pharmaciens)

Coordonner l'action des différents
intervenants, les transmissions écrites sont
un outil indispensable à la qualité de la
prise en charge de la personne
La fréquence des visites de suivi est un
facteur positif
 Le pharmacien peut également jouer un
rôle :
 faire manipuler les médicaments la
première fois
 discuter avec le patient des conditions
de mise en œuvre
 informer le médecin des difficultés
rencontrées


Accompagner dans l’utilisation des
génériques : toujours le même et même
forme que le médicament d’origine ou
mettre NS pour les réfractaires

Dans tous les cas, il ne faut pas hésiter à
parler de ses difficultés à son médecin. S'il
le peut, il réorganisera le traitement pour
faciliter le quotidien

La personne âgée va plus ou moins
bien suivre son traitement en
fonction:



des informations qu‘elle possède sur
sa maladie
de la manière dont elle se sent, de la
manière dont elle a intégré les prises
de traitement dans sa vie quotidienne
du degré de soutien social dont elle
bénéficie et de la qualité de la
relation qu‘elle entretient avec les
soignants

Prendre l'habitude de rapporter les
médicaments non terminés au pharmacien

Faire le tri dans sa pharmacie : péremption

Faire une fois par an le point sur la liste de
ses médicaments

Etre à l’écoute des facteurs d’alerte

Faire participer le patient à la prise de
décision

Prendre en compte la personne, son mode de
vie et son entourage

Développer l’éducation du patient et ou de sa
famille

Définir les priorités dans la mise en œuvre

Montrer les effets positifs

Encourager
MERCI DE VOTRE
ATTENTION