appareil loco tt G

download report

Transcript appareil loco tt G

L’ APPAREIL
LOCOMOTEUR
Étudiants en soins
Infirmiers 1er année
Madame Pervé
2008/2009
L’APPAREIL LOCOMOTEUR
ensemble fonctionnel comprenant :
Des os unis entre eux par
Des articulations et mis en mouvement par
Des muscles qui se contractent grâce à
Des nerfs qui les innervent.
C’est un
•
•
•
•
APPAREIL LOCOMOTEUR
I.
L OSTÉOLOGIE
II.
L’ARTHROLOGIE
III.
LA MYOLOGIE
APPAREIL LOCOMOTEUR
L’OSTÉOLOGIE : c’est l’étude de l’os.
•
•
•
•
Différents types d’os
Aspect et composition de l’os
Structure de l’os longs
Croissance de l’os
DIFFÉRENTES FORMES D’ OS
• Les os longs
sont plus longs que
larges comme
l’humérus, fémur
DIFFÉRENTES FORMES D’ OS
• Les os courts
où les 3 dimensions
sont quasi égales
comme les os des
vertèbres, du carpe
DIFFÉRENTES FORMES D’ OS
• Les os plats :
Sont caractérisés par
l’importance de la
longueur et de la
largeur sur l’épaisseur
comme l’omoplate
STRUCTURES DES OS LONGS
Il existe 3 parties:
LA DIAPHYSE est composé d’un
cylindre de tissu osseux compact et dur
= la corticale et d’une cavité centrale =
la cavité médullaire qui est remplie de
moelle osseuse
LES ÉPIPHYSES sont les extrémités
de la diaphyse,aux extrémités renflées
et recouvert de cartilages
.
LE PÉRIOSTE c’est une membrane
qui entoure les os mais qui ne recouvre
pas les surfaces articulaires
LES ÉLÉMENTS DU TISSU OSSEUX:
les cellules
Les ostéoblastes
sont des cellules
produisent la matière osseuse
Les ostéocytes
sont des cellules matures
les plus abondantes du tissu osseux elles servent
aux activités quotidiennes du tissu osseux c’est à
dire aux échanges de nutriments et de déchets
avec le sang
Les ostéoclastes sont des cellules
responsables de la résorption osseuse (action
notamment dans la croissance en épaisseur de l’os)
STRUCTURES DU TISSU
OSSEUX
Le tissu osseux compact c’est un tissu dur, il
constitue l’enveloppe de tous les os et la majeur partie de la
diaphyse .Ce tissu qui le constitue contient des canaux
(canaux d’havers)où passant les vaisseaux et les nerfs
Le tissu osseux spongieux il constitue la plus
grande partie des épiphyses des os longs .Il contient le tissu
«hématopoïétique »,lieu d’élaboration des cellules sanguines
ASPECT ET COMPOSITION DE
L’OS
COULEUR
Sujet jeune: blanc rosé
Sujet âgé : jaunâtre
SURFACE
On peut y trouver
• Des orifices: trous nourriciers où pénètrent les vaisseaux et nerfs
• Des dépressions (creux):surfaces articulaires ou insertions
musculaires
• Des saillies (bosses):crêtes, épines
COMPOSITION
• D’osséine (30%) riche en protéines
• Des sels minéraux dont l’osséine est le support
Principal sel minéral : le calcium
Les sels minéraux sont indispensables à la rigidité et la solidité des os
CROISSANCE DE L’OS
EN LONGUEUR: l’accroissement se fait
grâce aux cartilages de conjugaison . Il se
transforme en tissu osseux sur ces faces,au
contact de points d’ossification diaphysaire et
épiphysaire .Cette croissance s’arrête quand
les points d’ossification épiphysaire et
diaphysaire se rejoignent .
CROISSANCE DE L’OS
EN
ÉPAISSEUR:
La croissance
s’effectue grâce
au périoste,par sa
couche profonde en
élaborant des
couches d’os
apposés sur les
couches plus
profondes
CROISSANCE DE L’OS
LES FACTEURS AGISSANTS SUR LA
CROISSANCE:
• Les minéraux principalement le calcium et le
phosphore
• Les vitamines dont la principale est la vit
D qui aide à l’absorption du calcium
• Les hormones:dont la principale est
STH (hormone somatotrope)secrétées par
adénohypophyse
Les
principaux
des 208 os
constituant
le squelette
LE SQUELETTE
IL est composé de 208 os constituant la charpente osseuse
DIVERS RÔLES
Soutien et rigidité:
les os constituent une structure
rigide qui sert de support aux tissu mous et de point
d’attache aux tendons de la plupart des muscles
squelettiques.
Protection:
les os protègent de nombreux organes
internes:
crâne
cerveau
vertèbres
moelle épinière
cage thoracique
le cœur et les poumons
Mouvement:
lorsque les muscles squelettiques se
contractent,ils agissent comme des leviers sur les os pour
produire le mouvement
Stockage des minéraux : le tissu osseux sert de
réservoir aux minéraux notamment pour le calcium et le
phosphore
LE SQUELETTE
A. LE SQUELETTE AXIAL
La tête : le crâne
la face
Le thorax: le sternum
les 12 côtes
les 12 vertèbres
La colonne vertébrale
B. LE SQUELETTE APPENDICULAIRE
Ceinture scapulaire
Membres supérieurs: le bras
l’avant-bras
la main
Ceinture pelvienne
Membres inférieur
LE SQUELETTE COMPREND 2 PARTIES
A. LE SQUELETTE AXIAL
comprend:
1. la tête
2. la colonne vertébrale
3. le thorax
LE SQUELETTE
B. - LE SQUELETTE
APPENDICULAIRE
comprend :
1.
2.
3.
4.
La ceinture scapulaire
Les membres supérieurs
La ceinture pelvienne
Les membres inférieurs
1. LA TÊTE
Est composée
des os
• Du crâne
• De la face
LA TÊTE
LE CRÂNE
C’est une boite solide,
rigide, indéformable
composé de 8 os qui
protège l’encéphale qui
sont :
•
Le frontal
•
L’occipital
•
Les temporaux
(1 de chaque coté)
•
Les pariétaux
(1 de chaque coté)
•
L’ethmoïde
•
Le sphénoïde
LA TÊTE : LE CRÂNE
LES FONTANELLES
A la naissance , des espaces membraneux
appelés fontanelles séparent les os du crâne
dont les principales sont:
• la fontanelle antérieure
• La fontanelle postérieure
Au cours de l’ossification intermenbraneuse,
Ces membranes sont remplacées par de la
matière osseuse et deviendront des sutures
LA TÊTE : LE CRÂNE
• LES PRINCIPALES FONTANELLES
LA TÊTE
LA FACE
Elle est formée de 14 os
plats dont certains sont
creusés (orbites, fosses
nasales)
Le maxillaire inférieur =
le mandibule est le seul
os de la face qui est
articulé (mobile)
LA COLONNE VERTÉBRALE
OU RACHIS
Elle est composée de 33
vertèbres qui se répartissent
en 5 catégories:
• 7 vertébrales(région du cou)
- le 1 ère est l’atlas sur
laquelle repose la tête
- l’axis (2ème vertèbre)
supporte l’atlas
• 12 vertèbres dorsales qui
supportent les cotes
• 5 vertèbres lombaires
• 5 vertèbres sacrées
• 4 ou 5 vertèbres
coccygiennes soudées et
formant le coccyx
LA COLONNE VERTÉBRALE
OU RACHIS
Les courbures
physiologique
de la colonne
vertébrale
LA VERTEBRE
La vertèbre est composée :
• Une partie antérieure:le corps de la vertèbre
• Une partie postérieure en forme d’arc
• Le canal rachidien (contenant la moelle épinière)
2 vertèbres sont unies par un disque vertébral
3. LE THORAX
Le thorax ou cage
thoracique est
composé par:
- 12 paires côtes
- le sternum,
- 12 vertèbres
dorsales
LE THORAX
LES CÔTES
Il existe 12 paires de côtes qui
sont des os plats
• 7 premières paires:les vraies
côtes qui s’articulent sur les
vertèbres dorsales et le
sternum (à l’avant)par
l’intermédiaire d’un cartilage
• 3 paires de fausses côtes qui
sont reliées entre elles par un
cartilage et sont reliées au
sternum par le cartilage de la
7 ème paire de vraie côtes
• 2 paires de côtes flottantes
.Elles se terminent par un
cartilage libre
B.
- LE SQUELETTE APPENDICULAIRE
1. LA CEINTURE
SCAPULAIRE(épaule)
fixe les os des
membres supérieures
au squelette axiale
Elle est composé de:
A l’avant :clavicule
A l’arrière:l’omoplate
(os plat)
2. LE MEMBRE SUPÉRIEUR
on distingue 3
parties:
• Le bras
•
L’avant-bras
•
la main
LES MEMBRES SUPÉRIEURS
LE BRAS
Il est composé par
l’humérus
Sa tête s’articule en:
- son extrémité
supérieure à
l’omoplate
- son extrémité
inférieure sur le
cubitus et la tête
du radius
LES MEMBRES SUPÉRIEURS
L’ AVANT-BRAS:
Il est formé par le radius
et le cubitus.
Ces os s’articulent en
- à son extrémité
supérieure avec le
coude
- à son extrémité
inférieure avec le
carpe correspondant
au poignet
LES MEMBRES SUPÉRIEURS
LA MAIN:
Composé de 21 os qui
sont répartis en 3 parties:
- le carpe (poignet):8 os
disposés en 2 rangées
- le métacarpe (main) 5
os métacarpiens
- les phalanges : 3 par
doigt sauf le pouce
3. LA CEINTURE PELVIENNE :
Est forme par les
2 os iliaques
On distingue :
• La partie
supérieure :
le grand bassin
• La partie
inférieure:le
petit bassin
LE SQUELETTE APPENDICULAIRE:
La ceinture pelvienne:elle est formée
par les os iliaques qui s’ unissent en
arrière avec le sacrum et en avant avec la
symphyse pubienne pour former le bassin
Le pubis est la partie antérieure du bassin.
La symphyse pubienne est un surface
articulaire qui permet aux 2 os iliaques de
s’articuler entre eux grâce à un cartilage
fibreux
4. LES MEMBRES INFÉRIEURS
sont composes de
plusieurs parties:
La cuisse
La rotule
La jambe
Le pied
LE MEMBRE INFÉRIEUR
Le fémur :c’est le
seul os de la cuisse
On distingue:
• La tête fémorale dont
la surface articulaire
sphérique s’articule
au niveau de la
cavité cotyloïde
avec le bassin.
LE MEMBRE INFÉRIEUR
• La rotule:
Elle est de forme
triangulaire pointant
vers le bas,est placé
en avant de la
trochlée fémorale
avec laquelle elle
s’articule
LE MEMBRE INFÉRIEUR
LA JAMBE
est constitue de 2
os longs :
• le tibia
• le péroné (= fibula)
LA JAMBE
LE TIBIA est situé à
l’intérieur de la jambe.
Il relie le fémur
(extrémité supérieure)
au tarse plus
précisément à
l’astragale.
LA JAMBE
LE PÉRONÉ est
parallèle et externe
au tibia Les saillies
osseuses du péroné
et du tibia s’appelle
malléoles externes et
internes et forment la
cheville
LE PIED
On distingue (comme la
main) 3 parties:
Le tarse:parmi les 7 os qui
le constitue, 2 os forment le
talon qui sont l’astragale et
le calcanéum.
Le métatarse placé en
avant du tarse et composé
de 5 os longs. Il relie le
tarse aux premières
phalanges composant les
orteils.
Les orteils:ils sont
composés de 3 phalanges à
l’exception du gros orteils(2)
II.LES ARTICULATIONS
L’ARTHROLOGIE est l’étude des
articulations.
On nomme articulations ou jointure
l’union entre elles des différentes pièces
du squelette
LES ARTICULATIONS
 Les os sont trop rigides pour fléchir sans
être endommagés. Les articulations qui
sont formées de tissus conjonctifs souples
relient les os tout en permettant une
certaine mobilité.
 Ils existent 3 types d’articulations
fonctionnelles
1.Mobiles, ou diarthroses
2.Semi-mobiles, ou amphiarthroses
3.Immobiles, ou synarthroses
LES ARTICULATIONS
1. Les articulations
mobiles
Elles permettent des
mouvements amples
(épaule, coude,hanche,
genou)
LES ARTICULATIONS : MOBILES
Description d’une articulation mobile
Les surfaces articulaires
Les surfaces des os qui rentrent en contact
sont recouvertes d’une couche plus ou
moins épaisse de cartilage articulaire
Il présente un aspect nacré lisse,souple et
compressible . C’est ce qui lui permet de
supporter sans dommage des pressions
importantes
LES ARTICULATIONS MOBILES
les surfaces articulaires
Lorsque les dimensions ou les courbures des
différentes surfaces articulaires ne sont pas
exactement compatibles.
Les surfaces articulaires sont complétées par
des bourrelets(anneaux fibreux fixent augmentant
soit l’étendue soit la profondeur des surfaces
articulaires) ou des ménisques semi mobiles
interposés entre les surfaces articulaires et qui ont
le même rôle
LES ARTICULATIONS : MOBILES
les surfaces articulaires
Articulation mobile avec bourrelet
LES ARTICULATIONS MOBILES
Les moyens d’union
Au niveau de chaque
articulation,les surfaces
osseuses sont maintenues en
contact par une capsule
articulaire et des ligaments
Les ligaments souples et solides
sont constitués de tissus fibreux,
épais et inextensibles .Ils lient
les os entre eux et s’associent
aux rôles de la capsule
articulaire
LES ARTICULATIONS MOBILES
L’organe de glissement
Une membrane mince
appelée membrane
synoviale forme avec
les surfaces
cartilagineuses une cavité
close :la cavité articulaire.
Elle contient la synovie:
lubrifiant de l’articulation
LES ARTICULATIONS
2. Les articulations
Semi-mobiles:
Les mouvements de ces
articulations sont de très
faibles amplitudes
exemple: vertèbres entre
elles ,symphyse pubienne
LES ARTICULATIONS
3. Les articulations
fixes(ou sutures)
Offrent une mobilité
très réduites ou
inexistantes.
Les os du crâne sont
représentatifs de ce
type d’articulation
LES ARTICULATIONS
LEURS RÔLES:
1. La flexion:diminue
l’angle de l’articulation
L’extension:augmente
l’angle de l’articulation
LES ARTICULATIONS
LEUR RÔLE
2. Adduction:
rapprochement d’un
membre ou d’un segment
par rapport à l’axe du corps
Abduction: mouvement
inverse à l’adduction
Rotation :faire pivoter un
os par rapport à l’autre
LES ARTICULATIONS
LEUR RÔLE
3. Pronation:
Rotation de l’avant-bras
amenant le croisement
du radius et du cubitus
(paume vers le bas)
Supination :
rotation de l’avant
bras amenant le radius
et le cubitus en position
parallèle( paume vers le
haut)
III. LES MUSCLES
LA MYOLOGIE est l’étude des muscles
Ce sont des organes contractiles qui
participe activement aux
mouvements.
Ils sont insérés sur les os ou sur les
viscères auxquels ils sont affectés
III. LES MUSCLES
1. La structure
Il existe 2 types de muscles :
• Les striés
• Les lisses
III. LES MUSCLES
La structure:les muscles striés
Ils sont innervés par le système nerveux
central (cérébro-spinal).
Leur contraction est soumise à la volonté
Le muscle strié comporte 3 parties:
• Une partie moyenne
• Le corps charnu
• 2 extrémités par lesquelles il s’insère
L’insertion se fait soit
• par des tendons
• par directement sur la face profonde
de la peau ex: le visage
LA STRUCTURE : LES MUSCLES
STRIÉS
Les muscles striés
ont différentes
formes
• Allongés
• (en fuseau)
• Plats
• Courts
• Annulaires
(sphincters)
• En éventail
LA STRUCTURE : LES MUSCLES
LISSES
Ils sont soumis au système végétatif.
Leur contraction est involontaire.
Les muscles sont présents dans la
constitution de la paroi de tous les
organes creux de l’organisme (tube
digestif,vessie, vaisseaux sanguins)
III. LES MUSCLES
2. Composition
Trois éléments constituent le muscle :
• L’eau
• Les éléments minéraux( potassium,
sodium, calcium, magnésium)
• Des protéines dont la myoglobine
qui stocke l’oxygène
LA COMPOSITION
La fibre musculaire striée:
Chaque muscle est
compose de faisceau de
fibres musculaires
La fibre musculaire
contient des myofibrilles
(protéines contractiles)
organisées en bandes
alternées formant des
stries appelées disques
Chaque
Myofibrille
contient des
filaments de
myosine et
d’actine
Ces bandes se raccourcissent lors de
la contraction musculaire et s’allongent lors
du relâchement . La vitesse de contraction
est rapide.
Lors d’une stimulation intensive du muscle
(exercice de musculation)le nombre de
myofibrilles augmente entraînant une
augmentation du volume du muscle .Mais on
n’observe pas d’augmentation du nombre de
cellules
LA COMPOSITION
La fibre musculaire lisse:
Cette fibre n’a pas de strie, car elle ne
contient que des myofibrilles
homogènes.
Leur contraction est lente et puissante
LES MUSCLES
3. Physiologie
Propriétés du muscle strié
L’excitabilité: c’est la réponse nerveuse
à une excitation d’origine diverse
•
•
•
•
mécanique(choc, piqûre)
Thermique(brûlure…)
chimique
électrique
PHYSIOLOGIE DU MUSCLE STRIÉ
La contractilité:c’est la faculté que possède
le muscle de se raccourcir à toute excitation.
Les éléments osseux sur lesquels il est fixé,
sont alors mobilisés
PHYSIOLOGIE DU MUSCLE STRIÉ
L’élasticité:c’est la propriété que possède le
muscle de s’allonger et reprendre sa
forme initiale
PHYSIOLOGIE DU MUSCLE STRIÉ
La tonicité: le muscle est en constante
tension .Ce phénomène est appelé
tonus musculaire.
Il est indépendant de la tension lié aux
mouvements.
Le tonus musculaire permet de tenir
debout
PHYSIOLOGIE DU MUSCLE LISSE
Il obéit aux mêmes lois que le muscle
strié.
Sa caractéristique est de pouvoir
propager sa contraction au muscle à
côte de lui
LES MUSCLES
4. Descriptif des muscles
Il y a 637 muscles dans le corps humain:
• 315 sont pairs et symétriques
• 7 sont impairs
MUSCLES
Les plus connus sont:
- Au niveau de la tête:les muscles
masticateurs qui permettent la
mobilisation de la mâchoire
- Au niveau du dos :le trapèze et le grand
dorsal muscle superficiel agissant sur la
colonne vertébrale et le bras
- Au niveau du thorax : les pectoraux, les
muscles intercostaux(rôle respiratoire)
- Au niveau abdominal :les grands droits
et les obliques qui ont un rôle
protecteur pour les organes abdominaux
Au niveau du membre supérieur
Le deltoïde (épaule),le biceps (fléchisseur du
bras),le triceps(extenseur du bras)