CG 75 ré-organisation CLIC Paris Emeraude MPD

download report

Transcript CG 75 ré-organisation CLIC Paris Emeraude MPD

La réorganisation des
CLIC parisiens :
harmoniser les
territoires
d’intervention
1
Le constat en 2010
▷ 15 PPE-CLIC, les Points Paris Emeraude, créés au cours des
années 1999 et 2000 pour répondre à l’objectif de coordination
gérontologique du schéma départemental gérontologique,
▷ Des territoires disparates, la plupart basés sur un arrondissement,
donc de superficie très variable (2 Km² pour le 9è, 8,5 Km² pour le
15è), avec un nombre d’usagers potentiels variant de 1 à 10,
▷ Des moyens hétérogènes quant au nombre et à la qualification des
personnels
▷ Une continuité du service parfois remise en cause.
Mais des points forts:
▷ Le territoire parisien entièrement couvert,
▷ Tous les CLIC labellisés en niveau 3
▷ Des outils en soutien de la coordination gérontologique (Comités de
Pilotage, CTPA, Commission Ville hôpital, ...)
2
Les objectifs de la réforme
▷ Renforcer les CLIC parisiens, pivots de la coordination
gérontologique et animateurs du réseau des partenaires
locaux,
▷ Réduire les inégalités territoriales et les disparités d’activité,
▷ Recentrer les missions sur la prise en charge et l’accompagnement
des personnes âgées en perte d’autonomie, en priorité les plus
dépendantes et les plus en difficulté,
▷ Garantir une continuité de service avec des équipes renforcées et
pluridisciplinaires,
▷ Harmoniser les pratiques professionnelles de tous les territoires,
▷ Affirmer l’identité des CLIC Parisiens dans le CASF, comme
services médico sociaux.
Les deux 1ers objectifs sont la base de la réflexion menée sur
les nouveaux territoires.
3
Quels territoires pertinents ?
- Échapper à deux écueils :
▷ S’aligner sur les circonscriptions d’action sociale
▷ Le leurre de la proximité : Constat la majorité des contacts
sont téléphoniques, la plupart des demandes émanent des
professionnels,
- 2 axes retenus :
▷ le nombre d’usagers potentiels
Personnes âgées de plus de 75 ans
Allocataires APA
Bénéficiaires de minima sociaux nationaux (ASPA) ou parisiens
(AVP)
▷ la cohérence avec les territoires des partenaires
Réseaux de santé
Filières gériatriques
4
Les phases de la réforme
▷ Un appel à projet lancé le 22 février 2011 pour la gestion des 6
nouveaux CLIC.
▷ Un cahier des charges, élaboré par la DASES, qui définit les
principes d’action et fixe les missions prioritaires des CLIC.
▷ Sur 2 territoires, une gestion « conjointe » et la mise en commun
de compétences complémentaires.
▷ 6 gestionnaires autorisés pour 15 ans et financés entièrement
par le Département de Paris (un budget de fonctionnement de
3 millions d’euros en 2013).
▷ Le nouveau dispositif des 6 CLIC Paris Emeraude démarre en
janvier 2012.
5
6 CLIC Paris Émeraude au 1er janvier 2012
CLIC Paris Émeraude Centre
Association « Point Paris Émeraude /
CLIC Paris Centre »
CLIC Paris Émeraude Sud
Association « Point Paris Émeraude /
CLIC Paris Sud »
CLIC Paris Émeraude Ouest
Association « Point Paris Émeraude /
CLIC Paris Ouest »
CLIC Paris Émeraude Nord-Ouest
Hôpital Bretonneau (AP-HP)
CLIC Paris Émeraude Nord-Est
Association URA et CASVP
CLIC Paris Émeraude Est
Hôpital Rothschild (AP-HP) et Fondation
de l’Oeuvre de la Croix Saint Simon
6
Effets de la réforme sur le pilotage des CLIC
Un pilotage départemental facilité par un nombre
d’interlocuteurs moindre.
Une visibilité accrue pour les CLIC
Un facteur de co construction dynamique, des rencontres
mensuelles avec le CG 75 (réunions des professionnels ou groupes
de travail thématiques).
De nouveaux indicateurs :
▷ le taux de pénétration des CLIC auprès des personnes
âgées du territoire, affiné au niveau de l’arrondissement,
▷ le nombre de visites à domicile, critère indispensable de
qualité sur des territoires plus étendus,
▷ le nombre de visites conjointes entre professionnels de
différents métiers ou de différents services.
7
Effets territoriaux de la réforme
Adoption de la même organisation territoriale par d’autres
structures du domaine de la gérontologie
▷ partenaires internes à la collectivité parisienne
- L’EMS APA
- Les plateformes d’aide à domicile du CASVP
▷ partenaires externes
- Les réseaux de santé gérontologiques
- L’ARS a accepté que les MAIA aient la même base territoriale :
suite aux appels à projet 2012 et 2013, 4 CLIC sont porteurs de
MAIA en sus de la MAIA 20è, expérimentale en 2008, qui a étendu
son territoire à celui du CLIC Est
- Idem pour 2 Plateformes d’Accompagnement et de Répit
- Expérimentation PAERPA sur le 9,10,19ème (= territoire CLIC
Nord-Est)
8
Et demain…
Vers un parcours de vie de la personne âgée,
organisé sur une base territoriale, grâce aux
partenariats sociaux, médico sociaux et
sanitaires de proximité...
9