Ch.5_la_mondialisation_contemporaine_diapo1

download report

Transcript Ch.5_la_mondialisation_contemporaine_diapo1

Ch. 5
LA MONDIALISATION CONTEMPORAINE
1- Qu’est-ce que la mondialisation ?
2- La mondialisation oblige à repenser des analyses traditionnelles
3- L’émergence de nouveaux enjeux
Ch. 5 – La mondialisation contemporaine
1
 Diversité des définitions possibles de la mondialisation
Mondialisation s’appuie sur l’expansion des échanges mais ne peut
se réduire à cette seule dimension
Importance de l’intégration des marchés
Impact sur les économies nationales
Ch. 5 – La mondialisation contemporaine
2
« Vaste marché mondial des biens, des services, des capitaux et du
travail s’affranchissant de plus en plus des frontières des Etats »
Serge d’Agostino – La mondialisation
« Intégration croissante des parties constituant le tout de l’économie
mondiale »
Jacques Adda
Dimensions essentielles de la mondialisation :
Processus
Dimension mondiale
Processus complexe : homogénéisation et différenciation, mise en
cohérence et en tension
Ch. 5 – La mondialisation contemporaine
3
1.
QU’EST-CE QUE LA MONDIALISATION ?
1.1 Les racines de la mondialisation
1.1.1 Les premières formes de mondialisation
1.1.2 La 1ère mondialisation du 19ème siècle
1.2 Permanence, ruptures et nouveautés
1.2.1 Les facteurs favorables à la mondialisation contemporaine
1.2.2 Les mouvements des hommes
1.2.3 L’accélération des flux
2. LA MONDIALISATION OBLIGE A REPENSER DES ANALYSES
TRADITIONNELLES
2.1 Comment mesurer le commerce international ?
2.2 Quel sens pour la compétitivité ?
2.3 Les États dans la mondialisation
3.
L’EMERGENCE DE NOUVEAUX ENJEUX
3.1 La question des Biens Publics Mondiaux
3.2 Quelle gouvernance pour la mondialisation ?
3.3 Les questions autour de la mondialisation contemporaine
3.3.1 Peut-on faire un bilan de la mondialisation contemporaine ?
3.3.2 La mondialisation peut-elle être stoppée ?
Ch. 5 – La mondialisation contemporaine
4
1.
QU’EST-CE QUE LA MONDIALISATION ?
1.1 Les racines de la mondialisation
1.1.1 Les premières formes de mondialisation
1.1.2 La 1ère mondialisation du 19ème siècle
1.2 Permanence, ruptures et nouveautés
1.2.1 Les facteurs favorables à la mondialisation contemporaine
1.2.2 Les mouvements des hommes
1.2.3 L’accélération des flux
Ch. 5 – La mondialisation contemporaine
5
1. Qu’est-ce que la mondialisation ?
1.1 Les racines de la mondialisation
1.1.1 Les premières formes de mondialisation
 Question de l’origine de la mondialisation
Diffusion de l’espèce humaine sur la planète (Jacques Levy)
Flux commerciaux et monétaires internationaux (empire romain,
Moyen Âge)
Ch. 5 – La mondialisation contemporaine
6
 Analyse en termes « d’économie monde » (Braudel – Wallerstein)
3 dimensions de l’économie monde :
Espace géographique donné avec limites d’inclusion et d’exclusion
Polarisation autour d’un centre (ville : Venise – Gênes, Anvers,
Amsterdam, Londres – New York)
Structuration de l’espace : Cœur, zones intermédiaires, marges
Wallerstein :
Distinction entre « économie monde » et « empire monde »
Importance de la dynamique capitaliste dans l’économie monde
européenne
Logique de DIT à l’œuvre dans l’économie monde capitaliste
Ch. 5 – La mondialisation contemporaine
7
Ch. 5 – La mondialisation contemporaine
8
 Impact des Grandes Découvertes
Elargissement espace économique mondial
Développement nouveaux flux commerciaux (facilitation commerce
lointain)
Mais (K. O’Rourke – Jeffrey Williamson) pas de réelle mondialisation
avant la fin du 19ème siècle
Commerce de produits non concurrents (épices) sans impact sur les
économies
Ch. 5 – La mondialisation contemporaine
9
1.
QU’EST-CE QUE LA MONDIALISATION ?
1.1 Les racines de la mondialisation
1.1.1 Les premières formes de mondialisation
1.1.2 La 1ère mondialisation du 19ème siècle
1.2 Permanence, ruptures et nouveautés
1.2.1 Les facteurs favorables à la mondialisation contemporaine
1.2.2 Les mouvements des hommes
1.2.3 L’accélération des flux
Ch. 5 – La mondialisation contemporaine
10
1. Qu’est-ce que la mondialisation ?
1.1 Les racines de la mondialisation
1.1.2 La première mondialisation du 19èm siècle
 Mise en place de la « Première Mondialisation »
Conditions :
Démantèlement du mercantilisme
« Pax britannica » (+ étalon or)
Révolution des transports
Ch. 5 – La mondialisation contemporaine
11
 Voir La lettre de Trésor Eco « Quels enseignements tirer de la 1ère
mondialisation ? » : http://www.tresor.economie.gouv.fr/File/330516
Ch. 5 – La mondialisation contemporaine
12
Un habitant de Londres pouvait, en dégustant son thé du matin. commander,
par téléphone, les produits variés de toute la terre en telle quantité qui lui
convenait, et s’attendre à les voir bientôt déposés à sa porte ; il pouvait, au
même instant, et par les mêmes moyens, risquer son bien dans les ressources
naturelles et les nouvelles entreprises de n’importe quelle partie du monde et
prendre part, sans effort ni souci, à leur succès et à leurs avantages espérés ; il
pouvait décider d’unir la sécurité de sa fortune à la bonne foi des habitants
d’une forte cité, d’un continent quelconque, que lui recommandait sa fantaisie
ou ses renseignements. Il pouvait, sur le champ, s’il le voulait, s’assurer des
moyens confortables et bon marché d’aller dans un pays ou une région
quelconque, sans passeport ni aucune autre formalité ; il pouvait envoyer son
domestique à la banque voisine s’approvisionner d’autant de métal précieux
qu’il lui conviendrait. Il pouvait alors partir dans les contrées étrangères, sans
rien connaître de leur religion, de leur langue ou de leurs mœurs, portant sur
lui de la richesse monnayée. Il se serait considéré comme grandement offensé
et aurait été fort surpris du moindre obstacle.
J. M. Keynes – Les conséquences économiques de la paix
« Mais existe-t-il en réalité quelque chose qui soit l’économie d’un peuple ? C’est ce que nous devons nous demander. Les peuples
ont-ils donc chacun leur propre vie économique particulière et close sur elle-même ? L’expression d’ « économie nationale » est
employée avec une particulière prédilection en Allemagne; tournons donc nos regards vers l’Allemagne.
Les mains des ouvrières et ouvriers allemands produisent chaque année dans l’agriculture et l’industrie une énorme quantité de
biens de consommation de toutes sortes. Tous ces biens sont-ils produits pour la propre consommation de la population du Reich
allemand ? Nous savons qu’une partie très importante et chaque année plus grande des produits allemands est exportée pour
d’autres peuples, vers d’autres pays et d’autres continents. Les produits sidérurgiques allemands vont vers divers pays voisins
d’Europe et aussi vers l’Amérique du Sud et l’Australie : le cuir et les objets en cuir vont vers tous les États européens; les objets en
verre, le sucre, les gants vont vers l’Angleterre; les fourrures vers la France, l’Angleterre, l’Autriche-Hongrie; le colorant alizarine
vers l’Angleterre, les États-Unis, l’Inde; des scories servant d’engrais aux Pays-Bas, à l’Autriche-Hongrie; le coke va vers la France; la
houille vers l’Autriche, la Belgique, les Pays Bas, la Suisse; les câbles électriques vers l’Angleterre, la Suède, la Belgique; les jouets
vers les États-Unis; la bière allemande, l’indigo, l’aniline et d’autres colorants à base de goudron, les médicaments allemands, la
cellulose, les objets en or, les bas, les étoffes et vêtements de laine et de coton, les rails de chemin de fer sont expédiés dans presque
tous les pays commerçants du monde.
Mais inversement, le travail du peuple allemand dépend à chaque étape, dans sa consommation quotidienne, des produits de pays
et de peuples étrangers. Notre pain est fait avec des céréales russes, notre viande provient du bétail hongrois, danois, russe; le riz
que nous consommons vient des Indes orientales ou d’Amérique du Nord; le tabac, des Indes néerlandaises ou du Brésil; nous
recevons notre cacao d’Afrique occidentale, le poivre, de l’Inde, le saindoux, des États-Unis. le thé, de la Chine, les fruits, d’Italie,
d’Espagne et des États-Unis, le café, du Brésil, d’Amérique centrale ou des Indes néerlandaises; les extraits de viande nous
proviennent d’Uruguay, les œufs de Russie, de Hongrie et de Bulgarie; les cigares de Cuba, les montres de Suisse, les vins mousseux
de France, les peaux d’Argentine, le duvet de Chine, la soie d’Italie et de France, le lin et le chanvre de Russie, le coton des États-Unis,
des Indes, d’Égypte, la laine fine d’Angleterre; le jute des Indes; le malt d’Autriche-Hongrie; la graine de lin d’Argentine; certaines
sortes de houille d’Angleterre; la lignite d’Autriche; le salpêtre du Chili; le bois de Quebracho; pour son tannin, d’Argentine; les bois
de construction de Russie; les fibres pour la vannerie, du Portugal; le cuivre des États-Unis; l’étain de Londres, des Indes
néerlandaises; le zinc d’Australie; l’aluminium d’Autriche-Hongrie et du Canada; l’amiante du Canada; l’asphalte et le marbre
d’Italie; les pavés de Suède; le plomb de Belgique, des États-Unis, d’Australie; le graphite de Ceylan; la chaux d’Amérique et
d’Algérie; l’iode du Chili, etc. »
Rosa Luxembourg , Introduction à l’économie politique (1925)
1.
QU’EST-CE QUE LA MONDIALISATION ?
1.1 Les racines de la mondialisation
1.1.1 Les premières formes de mondialisation
1.1.2 La 1ère mondialisation du 19ème siècle
1.2 Permanence, ruptures et nouveautés
1.2.1 Les facteurs favorables à la mondialisation contemporaine
1.2.2 Les mouvements des hommes
1.2.3 L’accélération des flux
Ch. 5 – La mondialisation contemporaine
15
1. Qu’est-ce que la mondialisation ?
1.2 Permanences, ruptures et nouveautés
1.2.1 Les facteurs favorables à la mondialisation
contemporaine
 Nouvelle évolution des coûts commerciaux
Baisse coût des transports (conteneur)
Baisse coût circulation de l’information
Baisse droits de douane
 Transformations géopolitiques (chute du mur de Berlin, ouverture Chine
et Inde)
Ch. 5 – La mondialisation contemporaine
16
 Volonté d’acteurs
Mise en oeuvre stratégies d’entreprise
Politiques libérales avec processus de libéralisation
internationale
Apparition d’acteurs internationaux de la société civile (medias,
associations)
 Processus complexe qui nait de l’interaction de ces trois logiques
Ch. 5 – La mondialisation contemporaine
17
1.
QU’EST-CE QUE LA MONDIALISATION ?
1.1 Les racines de la mondialisation
1.1.1 Les premières formes de mondialisation
1.1.2 La 1ère mondialisation du 19ème siècle
1.2 Permanence, ruptures et nouveautés
1.2.1 Les facteurs favorables à la mondialisation contemporaine
1.2.2 Les mouvements des hommes
1.2.3 L’accélération des flux
Ch. 5 – La mondialisation contemporaine
18
1. Qu’est-ce que la mondialisation ?
1.2 Permanences, ruptures et nouveautés
1.2.2 Les mouvements des hommes
 Mondialisation contemporaine marquée par un dynamique moins marquée
des mouvements d’hommes qu’à la fin du 19ème siècle (migrants : 3 % population
mondiale)
Question de l’origine des flux : appel des pays riches avec pénurie de
main d’œuvre (« brain drain ») ou volonté de départ des pays pauvres
(Galbraith) ?
Articulation des motifs de migration (économiques et politiques)
Ch. 5 – La mondialisation contemporaine
19
Ch. 5 – La mondialisation contemporaine
20
 Obstacles aux migrations internationales
Coût
Obstacles politiques
 Complexité des
migrations (« touristes et
vagabonds »,
« globapolitains »)
Ch. 5 – La mondialisation contemporaine
21
Ch. 5 – La mondialisation contemporaine
22
1.
QU’EST-CE QUE LA MONDIALISATION ?
1.1 Les racines de la mondialisation
1.1.1 Les premières formes de mondialisation
1.1.2 La 1ère mondialisation du 19ème siècle
1.2 Permanence, ruptures et nouveautés
1.2.1 Les facteurs favorables à la mondialisation contemporaine
1.2.2 Les mouvements des hommes
1.2.3 L’accélération des flux
Ch. 5 – La mondialisation contemporaine
23
1. Qu’est-ce que la mondialisation ?
1.2 Permanences, ruptures et nouveautés
1.2.3 L’accélération des flux
 Dimension technique (flux matériels et immatériels)
 Dimension économique (gestion des entreprises)
 Articulation flux et réseaux (pôles majeurs économie mondiale –
Saskia Sassen)
Ch. 5 – La mondialisation contemporaine
24