ED meta PCa

download report

Transcript ED meta PCa

DCEM 1
Examens Dirigés
METABOLISME PHOSPHOCALCIQUE
Dr. Cécile Ingueneau
2010 - 2011
QCM 7
Si l'on suit le cycle du calcium, chez un adulte :
A) Le calcium est absorbé au niveau duodénal.
B) Au niveau sanguin, le calcium va se répartir entre calcium ultrafiltrable et
calcium non ultrafiltrable.
Calcium ultrafiltrable
Calcium non ultrafiltrable
Calcium lié aux protéines (40%)
« Ca ionisé » libre (50 %)
ca++
ca++
ca++ ca++
ca++
ca++
ca++ ca++
ca++
ca++
Calcium complexé (10%)
Sels solubles
CaHCO42- et CaHPO42-
ca++
albumine
Ph=7.4
2HN
ca++
COOca++
QCM 7
Si l'on suit le cycle du calcium, chez un adulte :
C) Associé aux phosphates, il va précipiter au niveau du tissu ostéoïde, mais
chaque jour il y a autant de calcium qui est fixé par accrétion que de calcium qui
est remis en circulation par ostéolyse.
• Calcium + Phosphates = cristaux d’hydroxyapatite
(Ca10(PO4)6(OH)2)
• Accrétion osseuse = Résorption osseuse
Déséquilibre
D)
X
Ostéomalacie, Ostéoporose
Ce calcium repassant dans la circulation générale est ensuite fixé au niveau du
foie pour être éliminé par la bile.
E) Cependant, en général, l'élimination fécale est supérieure à l'élimination urinaire.
I- METABOLISME DU CALCIUM
I.1- Répartition et cycle du calcium (sur 24h)
Alimentation
Calcium osseux
25 moles (1 kg)
25 mmol
Pool échangeable
25 mmol
10 mmol
4 mmol
P
L
A
S
M
A
hydroxyapatite
Accrétion /Ostéoblastes
8 mmol
99%
LIQUIDES
EXTRACELLULAIRES
8 mmol
Résorption /Ostéoclastes
selles
19 mmol
Calcium ultrafiltrable
Urines
0,1 mmol/kg/24h
Ostéomalacie/rachitisme
Ostéoporose
QCM 12
Une alcalose entraîne :
A) Une diminution du calcium ultrafiltrable.
Alcalose = ↑ pH sanguin
B) Une augmentation du calcium ionisé.
X
C) Une diminution du calcium ionisé.
2HN
- Protéines – COO-
D) Une augmentation du calcium non ionisé.
E) Une diminution du calcium non ionisé.
X
Calcium ultrafiltrable
Calcium non ultrafiltrable
Calcium lié aux protéines (40%)
« Ca ionisé » libre (50 %)
ca++
ca++ ca++
ca++
ca++
ca++
ca++
ca++
Calcium complexé (10%)
Sels solubles
CaHCO42- et CaHPO42-
albumine
Ph=7.4
2HN
ca++
COO- ca++
ca++
QCM 17
Quelle(s) est (sont) l' (les) affirmation(s) juste(s) au sujet du calcium sanguin normal.
XA) Le calcium lié aux protéines est quantitativement le plus important.
 Calcium lié aux protéines = 40 % à pH =7,4
 Calcium ionisé = 50 %
B) Le calcium ionisé est physiologiquement le plus important.
C) Le calcium complexé est non ultrafiltrable.
X
Ultrafiltrable
D Le taux du calcium ionisé est sensible au pH du sang.
↓ en cas d’alcalose  crises de tétanie
Calcium ionisé
↑ en cas d’acidose
E) Le calcium appelé « ionisé » est en fait le seul libre dans le plasma.
QCM 18
Quelle(s) est (sont) l' (les) affirmation(s)juste(s) concernant l'élimination du calcium
chez un sujet normal.
A) Plus de 95% du calcium filtré par le glomérule sont réabsorbés par le tube rénal
pour une calcémie normale.
→ calcémie normale:
95 % du calcium filtré est réabsorbé
5% est éliminé = 0.1 mmol/kg/24h
B) La calciurie des 24 heures est de l'ordre de 0,1 mmol/kg.
C)
X Elle est influencée, chez le sujet normal, par le calcitriol.
Pas de régulation rénale du calcium par le calcitriol
D)
X Seul le calcium lié aux protéines traverse le glomérule rénal
Non ultrafiltrable
E) Pour une calcémie élevée la moitié du calcium filtré est réabsorbée et l’autre
moitié est éliminée.
→ calcémie élevée: 1/2 est réabsorbée
1/2 est éliminée
→ calcémie basse: tout est réabsorbé
QCM 26
Graphitez la (les) réponse(s) exacte(s) :
A) Une alcalose diminue le calcium ionisé.
B) La calcitonine est une hormone hypocalcémiante,
- calcitonine
→
réabsorption rénale →
HYPOCALCEMIANTE
C) au contraire de la parathormone.
- parathormone (PTH) →
réabsorption rénale →
HYPERCALCEMIANTE
X L'élimination journalière du calcium dans les urines correspond normalement à
D)
50 mmol (à 20% près).
0.1 mmol/kg/24h
E)
X
L'élimination journalière du phosphore dans les urines correspond normalement
à 0,1 mmol/kg/j.
26 mmol/24h
QCM 25
Le calcium plasmatique :
A) Est beaucoup plus important quantitativement que celui des globules rouges, car
ces deniers en contiennent très peu.
B) Est approximativement pour 60% sous forme ionisée.
X
C)
X
50 %
Peut filtrer dans sa totalité à travers les glomérules rénaux pour être réabsorbé
ensuite à plus de 95 % chez un sujet normal.
Uniquement l’ultrafiltrable filtre
D) Est constitué pour la majeure partie de calcium ionisé et de calcium fixé aux
protéines.
E) S'exprime par le même chiffre en mmo1/1 et en mEq/l.
QCM 1
Chez un sujet normal
A) La grande majorité du phosphore de l'organisme se trouve dans l'os sous forme
d'hydroxyapatite. (85 %)
B)
X Les phosphates sont surtout absorbés dans le duodénum.
C)
X
jéjunum, iléon
Dans le taux de la phosphorémie ou phosphatémie rentrent les phosphates
organiques de l'ATP et des phospholipides.
→ Phosphates organiques : ATP, phospholipides
→ Phosphates inorganiques (Pi) : H2PO4-
HPO42-
Phosphates liés aux protéines
Phosphorémie ou phosphatémie = P inorganiques plasmatiques
D) La parathormone est responsable d'une diminution de la réabsorption rénale des
phosphates.
parathormone (PTH) →
réabsorption rénale → HYPOPHOSPHOREMIANTE
E) Le taux de la phosphorémie est compris entre 0,8 et 1,5 mmol/1.
QCM 9
Le phosphore est un élément qui se présente dans l'organisme humain au sein de
molécules organiques ou inorganiques.
A)
X
Sous forme d'ATP, d'ADP et d'oses phosphates, il est couramment dosé sous
l'appellation de phosphorémie.
Phosphatémie =
Phosphorémie = Pi seulement
B)
X Le terme de phosphatémie est réservé au dosage du phosphore organique.
C) Au pH du sang 85 % des phosphates sont disodiques et 15 % sont monosodiques.
85 %
HNa2PO42-
+ H+
H2NaPO4-
15 %
Lutte contre l’acidose plus fréquente que l’alcalose
X
D) La parathormone permet la réabsorption rénale du phosphore.
parathormone (PTH) →
E)
X
réabsorption rénale →
HYPOPHOSPHOREMIANTE
La parathormone inhibe la sécrétion de la 1-alpha hydroxylase rénale.
Stimule l’activité de la 1-α hydroxylase
QCM 11
A supprimer
QCM 21
La parathormone :
A) Est synthétisée par la thyroïde.
X
parathyroïde
B) Est stockée avant d’être libérée dans le sang.
C) Sa sécrétion est stimulée par la calcémie totale.
X
Calcémie ionisée
D) Sa sécrétion est inhibée par une concentration trop importante du calcium ionisé.
PTH = hormone hypercalcémiante
 stimulée par une hypocalcémie ionisée
E) Après avoir été scindée dans le plasma, c’est la partie C terminale qui est
X
active physiologiquement.
N-terminale
III- REGULATION DU METABOLISME PHOSPHOCALCIQUE
III.1- PTH
III.1.1- Synthèse
Glandes
parathyroïdes
Plasma
31
1
Pré-pro-PTH
6 1
84
115 aa
84
pro-PTH
1
2HN
90 aa
84
34
PTH
COOH 84 aa T1/2 < 5min
Protéolyses hépatique et rénale
ACTIFS
Activité biologique
Par l’intermédiaire
de l’AMP cyclique
Fragment N-terminal
1
2HN
Fragment C-terminal
84
34
COOH
34
T1/2 < 5min
84
COOH
84
COOH
Inactifs
QCM 14
La parathormone :
A) Provoque une hyperphosphatémie.
X
PTH = hormone hypophosphorémiante
B) Elle permet une réabsorption tubulaire des phosphates.
X
PTH ↓ réabsorption rénale des phosphates
C) Elle agit par l’intermédiaire de l'AMP cyclique.
D) Elle inhibe l'ostéolyse.
X
PTH ↑ ostéolyse
E) Elle stimule la 1-alpha hydroxylase rénale.
III- REGULATION DU METABOLISME PHOSPHOCALCIQUE
III.1- PTH
III.1.2- Rôles et régulation
• pas d ’action directe
[Ca ionisé plasmatique]
PTH
• ↑ résorption ostéoclastique
•↑ réabsorption du calcium
•↓ réabsorption des phosphates
PTH = hormone
HYPERCALCEMIANTE
HYPOPHOSPHOREMIANTE
QCM 22
L'action de la vitamine D est de:
A) Résorber l'os ancien.
B) Minéraliser l'os nouveau.
C) Favoriser l'absorption intestinale du calcium.
D) Inhiber l’absorption intestinale des phosphates.
X
E) Diminuer la réabsorption rénale du calcium.
X
•↑ absorption du calcium
•↑ absorption des phosphates
CALCITRIOL
Vitamine D3
• ↑ résorption ostéoclastique de
l’os ancien
• ↑ minéralisation osseuse
QCM 6
La vitamine D active:
A) Agit sous forme de 1-25 di OH D3. = calcitriol
B) Favorise l'absorption intestinale du Ca.
C) Est hypophosphorémiante.
X
Calcitriol = hormone
HYPERCALCEMIANTE
HYPERPHOSPHOREMIANTE
D) Agit sur l'hyperostéoidose.
= Ostéomalacie/Rachitisme  déficit en vitamine D
E) Peut provenir du 7 déhydrocholestérol cutané.
III- REGULATION DU METABOLISME PHOSPHOCALCIQUE
III.3- VITAMINE D3
ALIMENTATION
III.3.1- Synthèse
Jaune œuf,
poisson, lait
Huiles de foie de poisson
Produits laitiers
BIOSYNTHESE
Synthèse du cholestérol
UV
7-déhydrocholestérol
de la peau
FOIE
REIN
colécalciférol ou
vitamine D3
INACTIVE
25-hydroxylase
25-OH-D3
Calcidiol
INACTIF
1-α-hydroxylase
1α,25-diOH-D3
CALCITRIOL
ACTIF
QCM 5
La 25 OH-vitamine D3
A) Doit subir une hydroxylation supplémentaire pour obtenir la molécule la plus active,
Par la 1-alpha hydroxylase rénale
B) grâce à l’activation par la PTH.
La PTH active la 1-alpha hydroxylase
C) Est un lipide.
Vitamine liposoluble = dérivé isoprénique
D) Est utilisable en thérapeutique par voie buccale,
 Prophylaxie systématique chez la femme enceinte, allaitante, nourrisson
 Traitement curatif du rachistisme, ostéomalacie, ostéoporose
E) pour son action favorable sur l'absorption digestive du Ca.
QCM 8
La 1-alpha hydroxylase rénale est :
A) Activée par l'hypercalcémie.
X
B) Activée par la parathormone.
C) Activée par l'hyperphosphatémie.
X
D) Inhibée par l'hypocalcémie.
X
E) Activée par une augmentation du calcitriol.
X
hypocalcémie
PTH
+
CalciDiol
25-OH-D3
hypophosphatémie
+
+
1-a-hydroxylase
_
hypercalcémie
_
calcitonine
_
_
CalciTriol
1a,25-diOH-D3
effet « feed back »
hyperphosphatémie
QCM 4
Les statistiques de ces dernières années montrent que les hypercalcémies sont
dues :
A) Aux cancers secondaires des os.
B) Aux myélomes multiples.
C) Aux hyperparathyroïdies primitives.
D) Aux intoxications par la vitamine D.
E) Aux hypersécrétions de calcitonine.
X
Calcitonine = hormone hypocalcémiante
QCM 13
Parmi les causes suivantes d'hypercalcémie, lesquelles associent hypercalcémie
et hypophosphatémie
A) Hyperparathyroïdie primitive.
PTH = hormone
B) Ostéolyse cancéreuse.
X
HYPERCALCEMIANTE
HYPOPHOSPHOREMIANTE
Phosphorémie normale
C) Intoxication par la vitamine D.
X
Calcitriol = hormone
HYPERCALCEMIANTE
HYPERPHOSPHOREMIANTE
D) Maladie osseuse de Paget.
X
Bilan phosphocalcique normal, ↑↑↑ PAL
E)
X Hypoparathyroïdie.
MALADIE DE PAGET
 Remaniement osseux excessif et anarchique
Désorganisation de la structure et de la morphologie osseuse.
Phase de résorption osseuse
Phase de formation excessive
Densification et hypertrophie osseuse
Extension variable (1 seul os ou multifocale mais jamais diffuse)
 Etiologie inconnue : Virus?, prédisposition génétique?
≈ 7% des personnes > 60 ans
 Clinique : Généralement asymptomatique.
(découverte fortuite à la radio ou devant des PAL élevées).
- Douleurs osseuses dues aux complications (fissures)
- Augmentation du volume du crâne
- Déformation d’un membre
 Biologie : Bilan phosphocalcique normal, ↑↑↑ PAL
QCM 23
L’exploration du métabolisme phosphocalcique, en première intention, peut
comporter les dosages suivants :
A) Calcémie.
B) Phosphorémie.
C) Calciurie des 24 hs.
X
D) Dosage du P1CP.
E) Dosage du calcidiol.
X
QCM 28
Dans les propositions suivantes, cochez celle(s) qui est(sont) exacte(s) :
A)
X
Une augmentation des phosphatases alcalines est le reflet d'une activité
ostéoclastique importante
PAL = Enzymes des ostéoblastes
Reflet de l’activité ostéoblastique
MARQUEUR BIOCHIMIQUE DE LA FORMATION OSSEUSE
→ Utilisées dans le diagnostic et le suivi de la maladie de Paget
XB) Une hyperhydroxyprolinurie signe une activité ostéoblastique considérable.
Hydroxyproline =
Acide aminé constitutif du collagène libéré en cas de
dégradation du collagène
MARQUEUR BIOCHIMIQUE DE LA RESORPTION OSSEUSE
QCM 28
C)
X Une calcémie à 2,70 mmol/l peut être expliquée par un taux de protéines à 50 g/l.
Calcémie = 2,70 mmol/L
Hypercalcémie
Protidémie = 50g/L
Hypoprotidémie
Une hypocalcémie pourrait être expliquée par une hypoprotidémie
D)
X Un pH alcalin est favorable pour l'absorption intestinale du calcium.
Un pH acide ↑ l’absorption du calcium
E) Une acidose gazeuse peut faire cesser une crise de tétanie.
Alcalose
Hypocalcémie ionisée
Acidose
↑ calcémie ionisée
Tétanie
QCM 29
A) Devant une hypercalcémie associée à une PTH élevée penser à une
hyperparathyroïdie I.
PTH = hormone HYPERCALCEMIANTE
Hyperparathyroïdies = 25 % des hypercalcémies
B)
X
Devant une hypercalcémie associé à une hypophosphorémie penser à une
insuffisance rénale.
Insuffisance Rénale
Hyperphosphorémie :
Hypocalcémie :
↓ filtration glomérulaire des phosphates
• Déficit en 1 alpha hydroxylase
• Précipitation de cristaux de phosphate de calcium
C) Devant une hypocalcémie associé avec une hypophosphorémie penser à un
déficit en Vit D.
Ostéomalacie ou rachitisme
Calcitriol = vitamine hypercalcémiante et hyperphosphorémiante
QCM 29
D) Devant une hypophosphorémie, une calcémie normale et une hyperphosphaturie
penser à un diabète phosphoré.
• Calcémie normale
• Hypophosphorémie
• Hyperphosphaturie
Diabète phosphoré = syndrome de Fanconi
Trouble de la réabsortion des phosphates
E) Devant une hypercalcémie à PTH basse penser à une PTH like.
Hypercalcémies paranéoplasiques par Sécrétion d’un peptide PTH-like
 Sécrétion de Sécrétion par certains cancers d ’un peptide « PTH rp »
ou «PTH like » qui a la même activité que la PTH
QCM 3
Chez un sujet présentant des douleurs osseuses, des géodes et des zones de
condensation sur la radiographie du bassin, le diagnostic d'hyperparathyroïdie est
probable. Il y a biologiquement .
A) Une hypercalcémie.
B) Une hypophosphatémie.
C)
X Une hypophosphaturie.
D) Une hypercalciurie.
Hyperphosphaturie par ↓ réabsorption rénale des
phosphates
→ calcémie élevée:
1/2 est réabsorbée
1/2 est éliminée / urines
E) Il peut y avoir une élévation de l'hydroxyproline urinaire.
Marqueur de la résorption osseuse  PTH ↑ résorption ostéoclastique
QCM 10
Madame T. âgée de 59 ans, 60 kgs, présente le bilan suivant, en l'absence d'un
syndrome inflammatoire :
Calcium = 2.9 mmol/l
(2,20 – 2,60 mmol/L)
Phosphore = 0.65 mmoL/L (0,8 – 1,50 mmol/L)
(60 – 75 g/L)
Protides = 70 g/1
Hypercalcémie
Hypophosphorémie
Protidémie normale
Dans les urines :
Calcium =12 mmol/24 heures (60 kg x 0,1 = 6 mmol/24h )
Hypercalciurie
Phosphore = 47 mmol/24 heures (valeurs de références de 10 à 30 mmol/24 h.)
Hyperphosphaturie
Parmi les diagnostics suivants, quel est celui qui vous paraît le plus
vraisemblable.
QCM 10
Madame T. âgée de 59 ans, 60 kgs, présente le bilan suivant, en l'absence d'un
syndrome inflammatoire :
Hypercalcémie
Hypercalciurie
Hypophosphorémie
Hyperphosphaturie
Protidémie normale
Parmi les diagnostics suivants, quel est celui qui vous paraît le plus
vraisemblable.
A) Hyperparathyroïdie primitive.
B) Intoxication par la vitamine D.
X
C)
X Maladie de Kahler.
Hypercalcémie et hyperphosphorémie
Phosphorémie normale et hyperprotidémie
(Ig monoclonale)
D) Métastases osseuses d'un cancer.
X
Phosphorémie normale et syndrôme
inflammatoire
E) Hyperostéoïdose. = ostéomalacie : hypocalcémie et hypophosphorémie
X
QCM 15
Une femme de 50 ans, 50 kg, ayant subi une thyroïdectomie il y a six mois,
présente le bilan biologique suivant ::
(2,20 – 2,60 mmol/L)
Hypocalcémie
- calcémie: 1, 78 mmo1/l
Hyperphosphorémie
-phosphatémie : 2,1 mmo1/1 (0,8 – 1,50 mmol/L)
- calciurie: 10 mmol/24 H
(50 kg x 0,1 = 5 mmol/24h )
Hypercalciurie
- phosphaturie : 10 mmo1/24 H (10 à 30 mmol/24h )
Phosphaturie limite normale
Ce tableau clinique et biologique évoque pour vous :
A) Une hyperparathyroïdie.
X
Hypercalcémie, hypophosphorémie
B) Une insuffisance rénale.
X
Hypocalcémie, hyperphosphorémie
Hypocalciurie, hypophosphaturie
C) Une ostéoporose.
X
Bilan phosphocalcique normal
D) Une ostéomalacie.
X
Hypocalcémie, hypophosphorémie
E) Une hypoparathyroïdie.
Secondaire à la thyroïdectomie
QCM 2
L'ostéomalacie :
A) Est caractérisée par une calciurie constamment effondrée.
B) Est caractérisée par un organisme déficitaire en calcium.
C) Est caractérisée par une calcémie augmentée.
X
D) Se rencontre au cours des grandes carences vitaminiques D.
E) Correspond à un défaut de minéralisation de la trame protéique osseuse.
Os normal
Os
normal
Os normal
Os ostéomalacique
= Hyperostéoïdose
Os osté opor otique
Os osté omalaciq ue
Os osté opor otique
Os osté omalaciq ue
Coupe histologique
d ’un os
cavité cavité
de del l'os
’os
cavité de l'os
Volume
absolu osseux
Tissu ostéoïde
Tissu ostéoïde
Tissu ca lcifié
Tissu ca lcifié
tissu ostéoïde
tissu calcifié
QCM 19
L'ostéomalacie s'accompagne d'une :
A) Hypocalcémie.
B) Hypophosphorémie.
C) Hyperphosphatasémie alcaline.
D) Hypocalciurie.
E) Hypercalciurie
X
QCM 27
Chez une personne de 65 ans présentant des douleurs du bassin et du rachis
lombaire, on observe sur les radiographies une déminéralisation diffuse et
des stries de Looser-Milkman.
A) Le diagnostic évoqué est celui d'hyperostéoïdose.
B) La calcémie sera très abaissée, inférieure à 2,10 mmo1/l.
C) La phosphorémie également inférieure à 0,7 mmo1/l.
D) La quantité de tissu osseux minéralisée est normale.
X
E) Les phosphatases alcalines sériques peuvent être très élevées.
QCM 16
Une ostéoporose possède les caractéristiques suivantes:
A) Elle survient souvent chez une femme ménopausée.
X
B) Elle entraîne une hypercalcémie,
Bilan phosphocalcique normal
X
C) Elle se caractérise par une hyperphosphorémie.
D)
X Souvent il y a une augmentation des phosphatases alcalines,
E) et une diminution de l'hydroxyprolinurie.
X
Os
normal
Os normal
Os normal
PAL normales
↑ hydroxyprolinurie
Os ostéoporétique
Os osté opor otique
Os osté omalaciq ue
Os osté opor otique
Os osté omalaciq ue
= Hypo-ostéoïdose
cavité de l ’os
tissu ostéoïde
tissu calcifié
accélération
du
remodelage
cavité
de l'oscavité de
osseux en
faveur
d’une
résorption
l'os
osseuse Tissu ostéoïdeTissu ostéoïde
Tissu ca lcifiéTissu ca lcifié
QCM 20
Une ostéoporose peut être caractérisée sur le plan biologique par les signes suivants :
A) Une hypercalcémie franche.
X
Bilan phosphocalcique normal
B) Une diminution des peptides d’extension C terminaux (P1CP).
Marqueurs de la formation osseuse ↓
C) Une augmentation des phosphatases alcalines sériques.
X
Manque de sensibilité
D) Une augmentation de l'hydroxyprolinurie des 24 heures.
Marqueurs de la résorption osseuse ↑
E) Une augmentation des pyridinolines
QCM 24
L'ostéoporose commune se caractérise par les notions classiques suivantes :
A) Elle est liée, principalement chez la femme, à la carence oestrogénique post
ménopausique.
B)
X Elle s'accompagne d'une atrophie du tissu osseux par perte protéique et
excédent calcique
Pertes protéiques et calciques proportionnelles
X) Le tissu osseux est plus abondant que la normale.
C
Moins abondant
D) Elle se traite par de fortes doses de vitamine D.
Associée avec du calcium en prévention et ralentissement de l’ostéoporose
chez les femmes ménauposées et à risque élevé de fracture
E) Elle peut passer inaperçue cliniquement.