Présentation Jack Bernon ANACT Pénibilité

download report

Transcript Présentation Jack Bernon ANACT Pénibilité

Colloque : « Pénibilité : de quoi parle t’on ? Quel
rôle pour le médecin du travail ? »
Réunion des 4 sociétés de Médecine et Santé au Travail Ile de France,
Paris, le 14 décembre 2011
« Prévention de la pénibilité ou prévention de l’usure
professionnelle»
Jack BERNON
Responsable du département Santé et Travail
Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail
(ANACT)
Présentation

Les éléments de contexte

De la pénibilité à l’usure professionnelle

Exemples en entreprise
2
Les éléments de contexte
Des changements très marqués

Allongement de la vie professionnelle et
évolutions démographiques



Mobilisation nouvelle de la part des assureurs



Rupture dans les représentations
Rupture dans les pratiques
Le coût de cet allongement, l’impact sur la santé,
impact sur les charges
L’influence santé publique sur santé travail
Un dialogue social relancé (?)mais échec sur la
négociation pénibilité

La santé au travail : enjeu de négociations
4
Des mutations profondes du travail
Contractions du temps
et de l’espace
L’usager ou le patient
devient « client »
Complexification et
intensification/
densification du travail
Hyper-rationalisation
des processus de
production et des
outils de gestion
Le travail change
Précarité des emplois,
parcours et évolution de
la place du travail
Affaiblissement des collectifs
de travail
Nouvelles questions posées à la GRH /
accroissement des responsabilités
5
Comprendre les expositions aux horaires atypiques
au cours du parcours professionnel
Quelle trace de l’exposition
professionnelle?
Quels effets sur la santé,
l’expérience,
la reconnaissance?
Interim
À 25 ans
À 35 ans
Travail posté
E1
Chômage
E2
C
C E3 : travail de nuit
Horaires de jour
Vie professionnelle
6
De la pénibilité à l’usure professionnelle
L’enjeu du questionnement sur la
problématique





Poser d’abord la problématique dans l’entreprise
L’enjeu du dialogue social : Quelle pénibilité ? pour
quel périmètre d’action ?
Pouvoir passer d’une logique d’objectivation des
critères de pénibilité à la volonté d’une réelle
prévention,
L’importance de l’état des lieux
Tendre vers une approche élargie des liens santétravail
 Globale : multifactorialité, altération / construction
 Longitudinale : les parcours pour comprendre et agir
8
Pénibilité, de quoi parle-t-on?
 Sens courant
« La façon morale ou physique dont le travail est éprouvé par celui qui le met en
œuvre »
 Critère de définition liée à l’espérance de vie sans incapacité
« un ensemble d’effets liés aux conditions de réalisation du travail qui contribuent à
altérer, de façon réversible ou non, les capacités des personnes à agir, et qui les
conduisent à des situations d’inadaptation professionnelle plus ou moins
prononcée »
(rapport Struillou, Comité Orientation Retraites, 2003)
 Critère de définition liée aux traces révélés et identifiables de
l’usure sur la santé
« la pénibilité au travail est le résultat de sollicitations physiques ou psychiques qui, soit
en raison de leur nature, soit en raison de la demande sociale, sont excessives en
regard de la physiologie humaine et laissent, à ce titre, des traces durables,
identifiables et irréversibles sur la santé et l’espérance de vie d’un travailleur ».
(rapport Poisson, Assemblée Nationale, 2008)
9
Comprendre la diversité de
représentation de la pénibilité
Risque sur la
santé sans
pénibilité
ressentie
Pénibilité et
risque
Pénibilité
ressentie sans
risque
(actuellement)
identifié
Trois cas tirés des travaux de Serge Volkoff, directeur du CREAPT
(Centre de Recherche et d’Etudes sur l’Ages et les Populations au
Travail)
10
10
Délimiter le périmètre du champ…
Périmètre de la
définition
Quels critères, pour
quels seuils ?
Stress ou non ?
Réversibilité ou non
?
Effets différés ou
non ?
Périmètre des
actions
Réparation
Compensation
Prévention
Périmètre de
financement
Etat
Branches
Entreprises
Périmètre de la
population
Approche
individuelle
Approche collective
Les expositions ou
les traces ?
11
….pour le clarifier socialement
Renvoie à des périmètres d’action différents mais pas strictement opposés
Réparation /
compensation
Départs
anticipés
Compensations
financières
Avantages
spécifiques
(Repos, RTT,…)
Prévention
Aménagement
des conditions
de travail
(poste, charge,
horaires,…)
Reclassement
s prioritaires
Amélioration
globale des
conditions de
travail :
Réduction de
la pénibilité et
gestion des
parcours
Qualité de vie
au travail
12
La nécessité de dissocier la manière de
caractériser la pénibilité
Collectif
Clarification des
enjeux
Prévention
Passé
Aujourd’hui
Futur
Réparation /
compensation
Définition des
critères de pénibilité
Individuel
13
Vers la notion d’usure professionnelle

L’usure professionnelle correspond à un processus d’altération
de la santé lié au travail

L’usure professionnelle dépend
 du cumul et/ou de combinaisons d’expositions de la personne à
des contraintes du travail
 qui peuvent être de natures diverses
 Des facteurs de préservation et de construction de la santé

Concerne tous les âges…

Les résultats de l’usure se manifestent au travers
 De symptômes d’atteinte de la santé
 Des indices de l'usure sont aussi à rechercher du côté d’effets
négatifs pour l’efficacité productive
14
Penser l’usure professionnelle dans ses
relations à la pénibilité et aux parcours
Comprendre le processus
dans une approche globale
Situations de travail
Parcours
Comprendre les conditions
d’exposition des salariés aux
contraintes identifiées au regard des
moyens et ressources à leur
disposition
Comprendre ce qui au regard du
passé a pu conduire à une situation
d’usure ou ce qui a pu contribué à la
préservation de la santé.
15
Structurer le projet autour de la
problématique de l’usure
Etat des lieux
Analyse historique
rétrospective
Parcours, traces, événements
Passé
Recherche et identification
des processus d’usure
à l’oeuvre
Problématisation
Transformation
Analyse de situations
de référence
Prospective des métiers
Futur
Présent
Analyse du travail réel
Temps
Conception de situations
de travail
16
Sortir de l’urgence et préparer l’avenir
Mesures
ciblées
anticipées
Mesures
collectives à
long terme
Mesures
individuelles
à court
terme
17
Exemples en entreprise
La démarche de prévention
1. Se mettre d’accord sur le périmètre
pour engager la démarche
Recueil de données
quantitatives, qualitatives,
travail sur indicateurs
Partager les enjeux et
définir les priorités
2. Réaliser un diagnostic partagé
5. Evaluer et
suivre dans la
durée
A partir des causes identifiées,
3. proposer des pistes d’actions et
élaborer
un plan intégré d’actions
4. Mettre en
oeuvre le plan
d’actions
Analyser les situation de travail
et les populations au travail
Prioriser en fonction des
différents niveaux de
prévention
Ouvrir le champ des
solutions
Organiser un projet
transverse
19
Comment aborder la pénibilité dans une
optique de prévention ?

Se mettre d’accord sur le périmètre par une meilleure
compréhension des notions rattachées à la pénibilité
Ex.: contraintes
physiques
L’exposition à
certaines
contraintes
Les effets
(signes d’usure)
Ex.: TMS
Origines
multifactorielles
Le vécu
20
Une négociation délicate dans une
entreprise





Pas concernée par le « 50% »
L’enjeu pour les OS de la reconnaissance d’une
pénibilité psychique
Posture reconnaissance individuelle vs posture
reconnaissance collective
Fracture entre les OS : 4 demandes la réparation
puis la compensation, 2 ouvertes à la négociation
sur le travail et sa projection dans l’avenir
La direction se réfugie derrière la loi pour
uniquement parler de prévention….à suivre
21
Exemple de données à croiser pour un premier état
des lieux
Données
organisation :
Service, poste,
organisation du
temps de travail …
Données
démographiques :
Age, ancienneté,
genre
Données RH :
Absentéisme, turnover, sorties,
mobilités, conflits…
Quels signes
d’usure ? Pour
qui ? Où ?
Données santé :
Maladies
professionnelles,
accidents, douleurs,…
Données
fonctionnement :
Productivité, qualité,
délais, incidents …
22
Exemple sur les données démographiques
23
Illustrations (Cas 2)
24
Le cycle de travail et sa variabilité
Arrivée de la pièce
Temps
Durée de l’opération
Je suis dans les temps
D’après Ouest ergonomie
In TMS ANACT 2006
Je suis en avance
Je suis en retard
25
Exemple de lien TMS/RPS :
cercle vicieux provenant du retard de la pièce
RPS/TMS
Retard
STRESS
Défauts
qualité
ACCELERATION
Nettoyage
Moindre des pièces
Prises de risques
26
La préparation de commandes
LA RADIO VOCALE
ou VOICE PICKING
085
Quantité10
Détrompeur ?
085
B65
58
10
10 colis
Un échange d’informations
entre l’employé logistique et la machine
D’après
Solutions Productives
2011
27
Une rude épreuve pour la colonne vertébrale
Identifier la zone de picking et manutentionner les caisses
adresse
• Proximité (allée à double sens)
• Étiquettes parallèles à l’allée
• Taille de l’information utile (adresse)
D’après Solutions Productives 2011
28
Une rude épreuve
pour le préparateur de commandes
•Postures imposées
•Prescription par la machine
•Manipulations des
caisses
•Rupture du dialogue humain
•Pas de marges de négociation
•Confection et reconfection
de palettes
•Filmage
TMS
•Impossibilité d’anticiper, de
choisir et d’arbitrer
•Montée descente chariot
29
Ouvrages et publications de l’ANACT
Consultables sur le site anact.fr
Merci de votre attention
30
Le vieillissement au travail (1)

Un double mouvement (déclin/construction)


Des régulations des activités de travail


Mouvement accentué, stabilisé, ou ralenti par le travail
rôle des marges de manœuvre
Des contraintes reconnues « sélectives »




Coct, 22-11-11
Pression temporelle
Travail de nuit
Postures contraignantes
Changements dans le travail
31
31
Le vieillissement au travail (2)

Une approche « conditionnelle »

4 pistes possibles pour agir


amélioration globale des conditions de travail
actions “ciblées” sur les personnels présentant des
limitations de capacités

Réflexion sur la diversité dans la réalisation effective de
l’activité

Adaptation des itinéraires professionnels pour limiter les
expositions longues à des contraintes pénalisantes
Coct, 22-11-11
32
32
Enquête menée en région Franche Comté
Impact de la loi sur les politiques et les pratiques des entreprises en faveur de
l’emploi des seniors
+ confrontées
A
D
Activation
E
Renforcement
C
B
F
L
- actives
+ actives
J
I
H
K
G
Stimulation
Statuquo
- confrontées
33
Exemple sur l’intérêt du croisement de
données
34
Illustrations
35
Comprendre les notions rattachées à la
pénibilité
L’exposition
à certaines
contraintes
Les effets
(signes
d’usure)
Le vécu
L’exposition à des contraintes
• Des contraintes identifiées comme ayant potentiellement
des impacts sur la santé : contraintes physiques
marquées, environnement agressif, rythme de travail
• Pas de liens de causalité directs entre l’exposition à une contrainte et ses effets
sur la santé :
 Difficulté à fixer des seuils à priori
 Prendre en compte différents éléments dans l’analyse :
-Cumul des expositions
-Combinaison avec d’autres expositions
-Caractéristiques de l’individu
-Compétences et savoir-faire de prudence
-Moyens et ressources mis à disposition
Recours nécessaire à l’analyse du travail : mise à jour des
facteurs pathogène, aggravants et protecteurs
36
Comprendre les notions rattachées à la
pénibilité
L’exposition
à certaines
contraintes
Les effets
(signes
d’usure)
Le vécu
Les effets sur la santé
• Liens avec la notion d’usure professionnelle : processus
d’altération de la santé lié au travail
• Une autre manière de répondre à la question de l’objectivation en repérant les
différents signes d’usure
• Rendre visible les enjeux : effets sur la santé, existence de formes d’usure
avérée, présence de plaintes, absentéisme
Recours nécessaire à l’analyse démographique et plus
largement l ’analyse des populations par le rapprochement de
différentes données
37
Comprendre les notions rattachées
à la pénibilité
L’exposition
à certaines
contraintes
Les effets
(signes
d’usure)
Le vécu
Le vécu
• La pénibilité renvoie à une dimension subjective du travail
à un moment donné
• 3 orientations pour aborder la pénibilité :
•Importance de se recentrer sur les enjeux singuliers de l’entreprise et des
salariés liés au contexte socio-organisationnel et au vécu des situations de travail
Recours à l’analyse du travail et à la prise en compte du point de
vue des salariés
38
Clarifier les enjeux
39
Sur quoi s’engager ?
40
Pour une meilleure compréhension des
relations santé / travail
 Des impacts du travail sur la santé


Positifs
Négatifs
 Des impacts de la santé sur le travail




Possibilité de réalisation de performance
Stratégies de prudence, d’économie, de coopération
Phénomènes de sélection - exclusion
Ruptures dans les trajectoires professionnelles
41
Raisonner dans le temps
Evolutions et
événements
marquants (travail,
emploi, vie
personnel)
passé
Passé
Enchaînement des
situations de travail
(contraintes /
ressources)
Possibilités
réellement offertes
(apprentissage,
socialisation,
mobilité)
Instant t
Actions dans l’entreprise
(organisation du travail,
management…)
- Comprendre les
éléments structurant
du processus d’usure
au regard du
Ce qui s’est produit
parcours passé des
Ce qui ne s’est pas produit individus
Perception et
aspirations (sens,
reconnaissance,…)
Ressources des
individus
(santé, compétence)
- Agir pour demain
pour ne pas
reproduire ce
processus d’usure
Evénements ou évolutions (travail, organisation, santé)
ayant marqué l’itinéraire professionnel
(ce qui s’est réalisé et ce qui n’a pas été possible)
Actions individuelles
(formations, aménagement
de postes,…)
Ce qui pourrait se produire
Actions au niveau du
territoire (groupement
d’employeurs,
accompagnements…)
futur
Actions au niveau de
la branche
(convention
collective…)
Actions pour rendre accessible une
trajectoire choisie ou élargir l’éventail des
possibles pour l’avenir (travail, organisation,
santé)
42
Elargir le champ d’action
Aménagements ciblés
et localisés
Alléger la
pénibilité
Réduire les
contraintes et
favoriser les
marges de
manœuvre
Valoriser les
compétences
Amélioration
globale des
conditions de
travail
Développement
des
compétences et
structuration des
parcours
professionnels
Des changements
structurels
(Technologiques,
organisationnels, RH)
43
Suite accords seniors, enquête menée en
région Franche Comté
Six couples « problématiques/enjeux » concernant les seniors ou
d’autres tranches d’âges ont été identifiés :
• Remplacer les départs à la retraite pour assurer la pérennité de l’entreprise
et rééquilibrer la pyramide des âges.
• Maintenir les seniors en emploi et prévenir l’usure professionnelle
• Attirer et fidéliser du personnel senior ou non et assurer une qualité de vie
au travail
• Maintenir les compétences clés et valoriser les secondes parties de
carrière.
• Gérer la question des seniors parmi d’autres et maintenir une dynamique
sociale
• Recruter en priorité des seniors et les maintenir en emploi jusqu’à l’âge de
la retraite.
44
Recherche d’absence et de présence de
facteurs d’altération de la santé …
Cumul et / ou combinaison
Facteurs potentiels d’usure professionnelle
Exposition à
des horaires
atypiques
Hyper
sollicitations
Physiques
Répétition de
situations d’activité
empêchée
Exposition à des
nuisances
physicochimiques
Cognitives
Psychiques
Activité
entravée
Hypo
sollicitations
Absence de
perspectives
45
Prévenir l’usure professionnelle :
sur quoi agir ?
L’environnement de travail :
• Interroger les déterminants réels du travail
• Supprimer les exigences contraignantes
• S’inscrire dans une démarche de prévention des risques
Réponse nécessaire, mais
principalement située à court et
moyen terme, localisée dans
une structure particulière
Les parcours professionnels :
L’usure professionnelle rend compte de toute l’histoire de
la personne, et vient définir son futur au travail
Nécessité d’identifier et de définir les parcours
professionnels
Nécessité de raisonner dans le
temps, pas seulement
« aujourd’hui » mais au regard
« d’hier » et pour « demain »
46