Etude de la mémoire de travail verbale avant et après chirurgie des

download report

Transcript Etude de la mémoire de travail verbale avant et après chirurgie des

Etude de la Mémoire de Travail Verbale
Avant et Après Chirurgie des Gliomes de Grade II
En Régions du Langage
H. Duffau, P. Teixidor, M. Leroy,
L. Capelle et P. Gatignol
Service de Neurochirurgie, Inserm U678, CNRS FRE 2987
Montpellier, Barcelone, Paris
GLIOMES GRADE II OMS
PROBLEMATIQUE

Histoire naturelle mieux connue
– Croissance régulière
– Infiltration parenchymateuse le long des voies blanches
– Transformation anaplasique

Stratégie thérapeutique plus interventionniste
– Chirurgie d’exérèse : retarde la dégénérescence
– Radio-chimiothérapie : augmente la survie sans progression

MAIS quid de la qualité de vie?
GLIOMES GRADE II OMS
COGNITION

Fonctions neurologiques longtemps considérées comme normales

Quelques études récentes des fonctions cognitives
– Déficit modéré mais objectif très fréquent
– Rôle possible des facteurs suivants :
» tumeur elle-même
» traitement anti-épileptique
» traitements oncologiques (radiothérapie +)

Limitations
– Peu de bilans pré-thérapeutiques
– Tests non adapté
– Peu d’évaluation de la chirurgie
Taphoorn et al., Brown et al.
BUTS DE L’ETUDE
 GGII
en zones « éloquentes »
 Bilan langagier extensif
 Avant ET après résection chirurgicale
 Etude spécifique de la mémoire de travail verbale (Baddeley)
– Maintien transitoire de la représentation mentale
– Essentielle pour les fonctions supérieures
QUESTIONS
 Impact du GGII sur la cognition
 Impact de la chirurgie sur la cognition
 Impact de la rééducation fonctionnelle sur la cognition
PATIENTS

30 patients avec GGII en régions du langage
–
–
–
–
Moyenne d’âge de 34 ans (17H, 13F)
25 droitiers, 2 ambidextres, 3 gauchers
Epilepsie révélatrice, sans déficit (1 HIC)
IK ≥ 90 chez 28 patients (80 dans 2 cas)
 Localisation
– 25 gauches / 5 droits
– 8 AMS, 7 prémotrices, 2 Broca, 3 insulaires, 3 pariétales,
7 temporales

Volume tumoral moyen 49 cc (10 – 140)
Teixidor et al., J Neurooncol 2006
BILAN COGNITIF PRE-OPERATOIRE
Boston Diagnosis Aphasia Examination : 8 sous-tests
% de patients avec un score inférieur à la normale








DO80 14.3%
Compréhension auditive 38.1%
Logique 90.4%
Compréhension écrite : Lecture 23.8%
Epellation 14.2%
Répétition de mots 23.8%
Répétition de phrases : concrètes 19% ; abstraites 14.3%
Dictée de phrases 5.2%
INTERVENTION CHIRURGICALE

Patient éveillé dans tous les cas

Cartographie électrique per-opératoire
– Détection des aires langagières essentielles
– Cartographies corticale et sous-corticale
– Bilan fonctionnel per-chirurgical DO80
– Présence d’une orthophoniste
– Corrélations anatomo-fonctionnelles en temps-réel

Résection selon des limites fonctionnelles dans TOUS les cas
Duffau, Lancet Neurol 2005
BILAN NEUROLOGIQUE POST-OPERATOIRE
IMMEDIAT

Mortalité nulle

Aucun déficit 34.8%

Déficit transitoire langagier 65.2% (+ 4 déficits moteurs)
BILAN COGNITIF POST-OPERATOIRE IMMEDIAT
BDAE % de patients avec un score inférieur à la normale

DO80 30.4%

Compréhension auditive 69.5% *
Logique 91.3%
Compréhension écrite : Lecture 21.7%



Epellation 30.4% *
Répétition de mots 30.4%

Répétition de phrases : concrètes 47.8% ; abstraites 34.7% *

Dictée de phrases 26% *

* Aggravation significative
REEDUCATION COGNITIVE
INDIVIDUELLE SYSTEMATIQUE
BILAN NEUROLOGIQUE POST-OPERATOIRE
TARDIF

Récupération dans tous les cas

IK
– 100 dans 13 cas
– 90 dans 15 cas
– 80 dans 2 cas
BILAN COGNITIF POST-OPERATOIRE TARDIF
BDAE % de patients avec un score inférieur à la normale



DO80 12.5%
Compréhension auditive 62.5%
Logique 87.5%

Compréhension écrite : Lecture 12.5% *
Epellation 0%
Répétition de mots 25%

Répétition de phrases : concrètes 50% ; abstraites 12.5% *

Dictée de phrases 12.5% *


* Amélioration significative
CONCLUSIONS

Déficit Mémoire de Travail Verbale > 90% des GGII

Intérêt d’un bilan cognitif systématique avant traitement

Aggravation post-opératoire fréquente

Intérêt d’un bilan cognitif postopératoire systématique

Intérêt d’une rééducation cognitive systématique

Récupération postopératoire secondaire voire amélioration
Teixidor et al., J Neurooncol 2006
PERSPECTIVES CHIRURGICALES
Cartographie pré- et per-opératoire de la mémoire de travail
Duffau et al, NeuroReport 2003
PERSPECTIVES CLINIQUES
Meilleure évaluation de la qualité de vie

Cognition sociale

Comportement

Emotion

Evaluation subjective par le patient et sa famille
Marianne Leroy et Peggy Gatignol, Ph.D. Thesis
PERSPECTIVES FONDAMENTALES
Meilleure compréhension des bases neurales de la
cognition

Corrélations anatomo-fonctionnelles (Anacom)

Déficit du « 3 back »

Epicentre statistique frontal

Sous-tendu par un large réseau
» Ouverture du modèle de Baddeley
Boisgueheneuc et al, Brain 2006
« TAKE HOME MESSAGE »
Dans les gliomes de grade II OMS
Longtemps évaluation des médianes de survie SEULES
Désormais
Evaluation ET optimisation A LA FOIS
des médianes de survie ET de la qualité de vie
Neurooncologie  Neuropsychologie cognitive